index Menu des réalisations Actualités Combattre la lèpre Présentation Galerie Ecole Ezaka Histoire Projet 2016 index

Réalisations et vie quotidienne

> En 2006

Après les destructions massives dues aux deux cyclones (Hudda et Gafilo) en 2000 et 2004 la ville d’Antalaha se remet lentement, mais les cicatrices sont profondes.

Il en est de même pour le C.A.L.A. et toute son infrastructure.

Il faut reconstruire et construire du nouveau si possible plus solide.

> On envisage la construction d’une école maternelle (jusque là, les enfants suivaient les cours dans le foyer du village) et les volées d’élèves se suivent.


L'école Ezaka (l'école qui rend fort) rencontre beaucoup de succès, c'est la seule école de la région qui offre un repas pour le midi.

Par contre:

 la course journalière qui consiste :

… après les cours du matin ... à vite préparer ce qui devient le réfectoire !

… après le repas.... vite transformer le réfectoire qui redevient une salle de classe !








n'est plus gérable vu l'augmentation constante du nombre d'élèves.


> La construction d’une cantine scolaire s'est imposée :

Vu son succès, les enfants des villages avoisinants qui fréquentent l’école maternelle de Belfort Village viennent de  de loin, 3 à 4 km souvent plus. Dans l'impossibilité de parcourir 4 fois par jour le trajet il est devenu indispensable de les garder dans le cadre de l'école pour le repas de midi.

Il se passe une réjouissante insertion sociale :



les parents n’ont plus peur d’envoyer leurs enfants côtoyer ceux des anciens malades de la lèpre.


L'infrastructure d'une telle opération ne va pas sans frais.



Il a fallu aménager un local pour cuisiner et engager deux "cantinières" qui accomplissent un travail admirable pour rassasier quotidiennement plus de 160 enfants.


  < Le "bâtiment cuisine"







> Fin juillet 2006 : Grande fête au village pour dire au revoir à Tsoa assistante sociale initiatrice de très nombreux projets et réalisations.

Elle est l’instigatrice d’un événement social remarquable. En effet sur son initiatives les villageois sont maintenant des citoyens  à part entière. Ils possèdent une carte d’identité. Les enfants ont un certificat de naissance.


Tsoa est également à l’origine de l’attribution des micro crédits accordés aux villageois qui ont un projet.

Merci Tsoa, pour tout ce que tu as apporté.

Elle s'en va suivre son mari vers d'autres horizons.











> 2006 suite des reconstructions