index Menu des réalisations Projet 2016 Actualités Combattre la lèpre Présentation Histoire Galerie Ecole Ezaka Histoire Galerie Ecole Ezaka Combattre la lèpre Présentation index

> Histoire

À Madagascar, la lèpre est une maladie qui fait encore peur , comme ailleurs...

Sous la colonisation, les malades de la région d’Antalaha étaient logés dans deux villages, Antsahanimajy  (au sud vers la route de l’aéroport) et à Maevadoany (au Nord sur la route nationale en direction de Sambava) pour poursuivre leur traitement.

Guéris les anciens malades de la lèpre, dont certains sont mutilés car ont été soignés trop tard, ne sont absolument plus contagieux. Comme la lèpre ne rend pas stérile, certains se sont unis et les enfants nés de ces mariages sont sains.

Cependant, malgré leur guérison, les anciens malades restent rejetés par leur famille et par leur village. Ils habitent toujours ces deux villages, mais l’intégration au sein de la société et les possibilités de participer au développement économique sont inexistantes.

C’est pourquoi, Marie-Hélène KAM HYO ZSCHOCKE a fondé en 1988 le CALA, ou Comité d’Aide aux Lépreux d’Antalaha, qui œuvre pour la réinsertion sociale et professionnelle des anciens malades de la lèpre.

Aujourd’hui, près de vingt ans après, 117 personnes, dont 66 enfants, habitent à Mahevadoany, rebaptisé Belfort village en mémoire d’un malade décédé, et Antsahanimajy rebaptisé Jules village  qui compte 61 habitants, dont 32 enfants.

Le CALA réalise ses activités grâce à divers types de ressources :

> dons en médicaments

> dons en nature (nourriture, vêtements…)

> dons financiers

> formations techniques

> activités lucratives (activités des villageois telles que les pépinières, fabrication de charbon de bois et vanneries…)(depuis ces dernières années, confection de colliers avec des graines, petits et grands paniers)

Depuis 2010 environ, Marie Hélène développe un espace eco touristique qu’elle a nommé « Macolline ». Elle s’attèle à un reboisement des espèces autochtones groupant différentes espèces endémiques. En sus de fournir du travail aux anciens malades de la lèpre, ce site  assure également un rôle d’enseignement pédagogique, destiné aux étudiants et élèves malgaches ainsi qu’aux visiteurs.

https://www.youtube.com/watch?v=WtIk09pDB9g